Storytelling royal : vers une abdication médiatique ?

Article à lire absolument, de Nicolas Baygert, chercheur au LASCO (Université catholique de Louvain), professeur invité à l’IHECS et consultant.

Déconstructions

Philippe bientôt roi ? Un climax royal encore avant le début des vacances ? Les rédactions des principaux médias du pays en rêvent et y contribuent avec zèle depuis des mois.

En cette année sans élections et hors-crise institutionnelle, la Monarchie doit pourvoir au vide journalistique. Un marronnier royal qui en 2013 semble littéralement dopé aux engrais. Excluons d’emblée l’ultra-bankable Prince Laurent (à qui les détenteurs d’une carte de presse devraient d’ores et déjà ériger une statue pour services rendus) comme cas à part. Dès janvier, c’est Fabiola ( !) qui boosta les ventes avec le sulfureux « Fons Pereos », nom choisi par la reine pour sa fondation, (qui renvoie au terme latin pereo : je meurs).

Abdiquez-vous !

Les Saxe-Cobourg-Gotha semblent connaître leur propre « annus horribilis » à l’instar des Windsor en 1992 (3 divorces princiers et un incendie). Ainsi, chaque semaine, la Famille Royale…

View original post 823 mots de plus

Publicités
Storytelling royal : vers une abdication médiatique ?

Une réflexion sur “Storytelling royal : vers une abdication médiatique ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s