Fouad Belkacem, mon compatriote.

On parle de plus en plus, en Belgique et ailleurs, du « retrait de la nationalité ». Ce concept totalement dingue et d’autant plus scandaleux qu’il donne raison à ces communautaristes extrémistes qui prouvent par là que la nationalité est une farce auquelle personne ne croit. Sous prétexte de la lutte contre le terrorisme, notre constitution est en passe de se prostituer une fois de plus sur les grands boulevards du populisme.

La question que je me pose ces jours-ci, liée à l’affaire Belkacem et aux combattants belgo-syriens est la suivante : à partir du moment où un immigré ou un fils d’immigré est belge par la loi, en quoi son rejet de notre Constitution ou de notre mode de vie doit-il être jugé différemment que celui, par exemple, d’un anarchiste, belge depuis 30 générations ? Si Piet VanDerSchmuck se met à faire des vidéos où il brûle le drapeau belge, il ne lui arrivera probablement pas grand chose, on l’accusera au plus de faire des erreurs de jeunesse, si Mohammed fait de même il risque le retrait de sa nationalité. Plus vraisemblablement, imaginez que Belkacem ait été l’un de ces « Belges convertis », aux mêmes méfaits il encourrait des peines différentes … il y a quelque chose qui ne va pas là-dedans. Ce que la ministre de la justice va faire passer comme message si elle arrive à ses fins* est: qu’importe vos droits, qu’importe l’égalité constitutionnelle: un belge d’origine étrangère n’est pas tout à fait un belge et le ne sera jamais.

Tout le problème est là. L’Etat a délaissé pendant trop longtemps de nombreux aspects liés à l’intégration, Il a donné la nationalité à un monde fou mais, comme un lendemain de guindaille, nous sort un « j’étais bourré, ça vaut pas », sauf qu’en Justice l’ivrognerie n’excuse rien, que du contraire. Ces Belges sont maintenant Belges, à 100%. Si ils déconnent ils vont devant la justice en tant que Belges, si c’est grave ils vont dans des prisons belges et si il n’y a pas assez de prisons et que notre système pénitentiaire déconne c’est de notre responsabilité, point.

Belkacem et les siens ce sont nos compatriotes, que ça nous plaise ou non (il y a d’ailleurs quelque chose de très local chez ce type, parfait bilingue, qui déclare sans rire vouloir faire exploser l’atomium). Ce salopard m’énerve, non seulement parce que ses diatribes moyenâgeuses me glacent le sang mais aussi parce que quoiqu’il fasse, il gagnera sa guerre médiatique et politique. La meilleure façon de lui répondre, c’est avec des valeurs honorables pas avec des discours simplistes et des dispositions anticonstitutionnelles

*La ministre de la justice veut retirer la nationalité belge à Fouad Belkacem, pourtant né en Belgique et de nationalité belge, pour ses implications dans le groupe Shariah4Belgium (et dans le recrutement de combattants rebelles syriens dans notre pays).

Publicités
Fouad Belkacem, mon compatriote.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s