Réforme bruxelloise : ce qu’il faudrait faire au niveau belge

Je suis assez satisfait de la réforme intra-bruxelloise dont la première partie a été révélée il y a peu dans les médias, surtout néerlandophones. La réforme implique enfin une centralisation régionale des matières de mobilité (surtout) mais aussi d’urbanisme. Le nombre de sociétés de logements sociaux a également baissé passant de 33 à 15 ce qui reste étonnamment beaucoup pour une seule et même ville. Globalement la réforme est positive et elle empêche les communes de faire la loi ce qui pour moi est une belle avancée.

Paradoxalement la plupart des partis flamands demandent aux Bruxellois de faire ce qu’ils refusent au fédéral: centralisation des compétences et hiérarchisation des normes (la région aura dorénavant le dernier mot sur toute une série de compétences). Ils s’étonnent, à juste titre, du nombre incroyable de sociétés de logements sociaux mais pas du nombre tout aussi fou de parlements, gouvernements et conseils que comptent notre pays. La réforme bruxelloise a également du bon dans le sens où elle illustre le fait que des changements sont possibles et faciles sans passer par 500 jours de palabres.

Publicités
Réforme bruxelloise : ce qu’il faudrait faire au niveau belge

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s