Calimero bat de l’aile

La communication de la N-VA tourne autour de l’idée qu’ils sont à la fois les représentants de LA Flandre mais aussi qu’ils y sont seuls contre tous. Il n’y a pas de contradiction là-dedans à en croire les différents commentateurs nationalistes. Seuls face à la gauche, seuls face aux partis traditionnels, seuls face aux « belgicains » et, bien sûr, seuls face aux Wallons (entendez, au PS). Dans ce rôle de « rebelle » (pourtant au pouvoir à la région flamande depuis 2009 et premier parti de Belgique) Bart De Wever fait très fort. Il déclarait avant hier dans la presse que les autres partis s’étaient arrangés pour empêcher le Chef nationaliste de rencontrer Mark Rutte, le Premier Ministre néerlandais (on sait que BDW a déjà rencontré à plusieurs reprises le PM Anglais David Cameron, il veut se donner une image d’homme d’Etat). Le problème, c’est que le Ministre des Affaires étrangères hollandais, Frans Timmermans, s’en est étonné publiquement et déclare ne jamais avoir reçu le moindre coup de fil du Premier des jaunes et noirs.

La N-VA s’est également lancée dans le pari très risqué de se faire l’ACW, soit le Mouvement Ouvrier Chrétien, symbole de l’aile gauche du CD&V qui est loin d’être acquise au mouvement séparatiste, et l’accuse de fraude. La N-VA joue donc au cavalier blanc mais néglige le fait qu’en Belgique (et en Flandres) il faut des alliés pour gouverner. Le sp.a, bouc émissaire des nationalistes, n’en est certainement pas un. Le CD&V, avec l’affaire de l’ACW et des problèmes au niveau fédéral, s’éloigne de plus en plus et le VLD, qui multiplient ses discours anti-nationalistes, va aussi poser problème dans la nouvelle politique de gestion du CPAS d’Anvers.

Le Knack (le Vif l’express néerlandophone) relate justement l’avis de la plupart des rédacteurs en chef du nord du pays qui se demandent en coeur : la N-VA n’a t-elle donc pas besoin d’amis ? et se demandent (avec fausse naïveté) ce qui anime (bezielt) le parti. Mark Van De Voorde, dans De Standaard, pense avoir trouvé la réponse : « [parce que] non seulement [Bart De Wever] a besoin d’ennemis (pour attirer l’attention), mais aussi parce qu’il n’a plus d’amis en dehors de son cercle rapproché (et même dans ce cercle, pour combien de temps ?) »Pas de quoi fanfaronner mais il est intéressant de voir que le représentant de la Flandre, ne représente surtout que lui-même.

Finalement, je tiens a faire un lien vers l’excellent site d’information (bilingue) qu’est Apache. Un des journalistes du site démontrait il y a quelques semaines les liens financiers plutôt surprenant entre l’Hotel de Ville d’Anvers et … Alain Mathot (PS. Liégeois qui plus est). Une recherche fouillée et intéressante que je vous conseille.

Publicités
Calimero bat de l’aile

Une réflexion sur “Calimero bat de l’aile

  1. Youri dit :

    Ben à découvrir les nouvelles intentions de vote des belges ce 22 février, il semble que le « caliméro » reprenne plutôt des plumes…. Non ????

    Quant aux autruches, je vois qu’elles se portent bien aussi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s