Alost: back to the toekomst

Alost est à la Flandre ce que la Belgique est à l’Europe, un aperçu des choses à venir, une machine à avancer dans le temps. S’alliant avec un ancien Vlaams Belanger, la N-VA s’y impose et impose ses règles: suppression des livres en français de la bibliothèque (pour les brûler sur la place publique?), Lions Flamands partout, portrait du Roi nul part. La N-VB est en route pour « flamandiser » la ville (qui, semble-t-il, ne l’était pas assez).

Il n’y a pas que l’action qui donne un  avant goût hypothétique de l’après 2014, il y a aussi la réaction. Des Alostois décident de construire un char pour le carnaval, un char d’un goût très limite, hyper provocateur: un wagon style holocauste où les Francophones remplacent (encore) les Juifs et où le parti nationaliste est (encore) comparé aux Nazis. Elio Di Rupo y fera office de déporté parce qu’il est francophone et homosexuel (l’affaire des t-shirts). Les organisations juives sont choquées, moi aussi, comment en est-on arrivé là ?

Mes craintes pour l’avenir de la Région Flamande se confirment de plus en plus, la polarisation toujours plus forte entre les pros et les antis n’en est qu’à ses débuts. Alost, Anvers, Denderleeuw ne sont que des prémices et c’est toute la Communauté qui va subir la bêtise du nationalisme et les blocages qui s’en suivront. C’est une erreur de croire que la N-VA est un danger pour la seule Belgique dont la séparation totale est techniquement impossible, ce sont bien les Flandres qui se diviseront profondément.

Publicités
Alost: back to the toekomst

8 réflexions sur “Alost: back to the toekomst

  1. youri dit :

    Ne soyez pas triste que certains considèrent la Flandre comme inamicale. Elle nous le prouve chaque jour un peu plus.
    Le problème est que pas mal de Francophones souffrent du Sybdrôme de Stockholm.
    Et ça, c’est très inquiétant !!!!

  2. hs4020 dit :

    Disons qu’elle n’est pas spécialement mon ennemie, elle m’est complètement indifférente. Et je la considère comme un pays étranger, bien plus étranger que les Pays Bas ou l’Allemagne

  3. Vous faites un inventaire des erreurs des deux coté de la pièce flamande, Coté pile, la NVA qui bafoue la Belgique en supprimant tout ce qui rappel le francophone ou le roi, et coté face, des opposants à la NVA qui font en réalité le lit de la NVA en la stigmatisant.

    Mais vous avez oublié une chose important, faire la conclusion de ces hypothèses. Mais je pense que vous avez déjà fait cette conclusion en votre for intérieur et le résultat que vous obtenez ne vous convient pas du tout. Voir même vous terrifie car votre belgique s’éffondrera sous le poids de ces propres contradictions.

    Soutenir la Belgique et son maintien c’est aussi accepter le nationalisme Flamand dans toute sa splendeur et surtout dans toute son horreur. Nos politiques font durer le plaisir, mais pas pour le citoyen belge, mais bien pour eux seuls uniquement car eux touchent de l’argent de la Belgique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s