Historiquement correct

Pendant une bonne grosse semaine de vacances au soleil (donc pas en Belgique) j’ai eu l’occasion de lire quelques bouquins intéressants. L’un d’eux mérite quelques lignes.

L’auteur, Jean Sévilla, s’attaque à ce qu’il nomme l’historiquement correct. Ce livre va dans le même sens que celui d’Anne Morelli dont je vous avais déjà parlé (ici) si ce n’est que ces deux auteurs sont d’origines politiques totalement différentes (Morelli étant plutôt porté sur l’extrême-gauche, Sévilla combattant ce qu’il considère comme de la propagande de gauche). Ce dernier s’attaque pêle-mêle à la mauvaise image que donne le moyen-âge aujourd’hui, faites de nombreuses caricatures propagées par des discours anti-cléricaux et anti-monarchistes; à la monarchie absolue en revenant sur des fausses évidences, des erreurs historiques et des images d’Épinal; à la Révolution Française dont on ne montre (et dont on enseigne) une image profondément plus positive que ce qui fut (en minimisant fortement la période la Terreur); en analysant de manière plus critique et sévère les grands auteurs des Lumières dont certains des plus connus étaient soit profondément antisémites, soit profondément conservateurs quand on parle du droit du peuple (soit les deux) et bien sûr en cassant les mythes modernes de la gauche sur l’affaire Dreyfus et la Résitance.

Outre le côté purement historique, le livre est plaisant et intéressant car il choque. Je ne me sens pas franchement lié à la droite (et à fortiori à la droite française), j’ai été à plusieurs reprises un brin fatigué par certaines expressions choisies un peu à la va-vite (de celles qui englobent tout un groupe sans discernement) mais une fois le côté partisan mis de côté on redécouvre l’histoire de France (et d’autres grandes nations européennes) avec un autre oeil. Certainement pas celui de l’enseignement secondaire belge francophone que j’ai suivis (et français à en croire Sévilla).

Ce genre de livre aide à remettre en cause des évidences historiques et politiques, à remettre en cause des idées, des arguments. Il aide aussi à regarder les « adversaires » comme les « alliés » du passé comme du présent d’un autre oeil. Je reste persuadé que la remise en cause de soi-même et de l’Etat dans lequel on vit est une condition extrêmement importante à la lutte pour la démocratie, pour la fraternité et contre le populisme, ce livre est donc à lire absolument.

JEAN SEVILLA, Historiquement correct, pour en finir avec le passé unique, Perrin, collection Tempus, 2006, Paris

Publicités
Historiquement correct

2 réflexions sur “Historiquement correct

  1. Oli dit :

    Il ne reste plus qu’à faire la même chose avec l’histoire de Belgique.
    Ce livre pourrait parler par exemple :
    Du mythe de la Belgique millénaire, du choix français des révolutionnaires de 1830, de la récupération par la bourgeoisie de cette même révolution, de l’origine de l’enrichissement de la famille royale, du passé collaborationniste de Léopold III, des accointances douteuses de Baudouin, etc, etc, etc. …
    Ce serait aussi « une condition extrêmement importante à la lutte pour la démocratie, pour la fraternité et contre le populisme ». Pas chez les voisins, mais chez vous.

    1. belgo3 dit :

      Certains de ces thèmes ont été étudié dans un livre que je vous conseille (et dont je parle dans l’article, voici les références : http://books.google.be/books?vid=ISBN287003301X&redir_esc=y ) on y parle, entre autre, du « choix français », ça en vaut la lecture. En ce qui concerne la famille royale j’y connais sans doute plus que ce que vous soupçonnez avec tant de mépris. Je sais critiquer cette famille où l’on retrouve autant de défaut que dans la plupart des grandes familles aristocrates ou bourgeoises coupées du reste de la société.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s