« antisémitisme » à l’ULB, perte de contrôle

Jacques Brotchi, sénateur et professeur à l’ULB annonce sa résignation cette semaine au journal en ligne European Jewish Press sous le prétexte d’un antisémitisme de plus en plus libéré dans l’Université où j’étudie moi-même depuis quelques années. Il souligne plusieurs faits

  • L’action Check Point : des étudiants déguisés en soldat israéliens ont mimé un check point sioniste où des acteurs jouant les Palestiniens se font bien sûr maltraitér.
  • L’invitation de Dieudonné (finalement refusée par les autorités) et la soirée documentaire sur l’humoriste suivit d’un débat (Est-il permis de discuter avec Dieudonné?).
  • Des écrits antisémites dans un journal étudiant de la faculté Solvay

Je ne m’exprimerais sûrement pas sur le dernier point, sorti de son contexte, celui de l’univers des Cercles folko-guindailles, qu’il ne faut surtout pas prendre au premier degré. Par contre, les deux autres faits… sont-ils antisémites?

Au niveau du débat de Dieudonné, j’y étais, ce n’est pas du tout évident. Bien sûr les organisateurs se défendent de tout antisémitisme, et bien sûr que ce soir là, les Juifs n’ont jamais été directement visés. Mais dans la pratique, dans la réaction du public, dans le débat qui a suivit le film, c’était moins clair. On sentait bien dans les conclusions que si « il n’est pas possible de discuter avec Dieudo », c’est bien à cause de quelqu’un … d’autre que lui, à cause de ceux qui ont le plus à perdre, de ceux qui sont visés… Pendant la projection du film, certains spectateurs ont applaudi le passage ventant le débat autour du négationnisme et il n’y a pas eu de réactions de la part des organisateurs, ça a pourtant choqué … ça m’a choqué. Enfin, pour la suite, on est vite tombé dans un enième débat israélo-palestinien, j’ai vite déguerpi. Comme j’en avais déjà parlé, une débat lancé sur une provocation ne peut tomber que dans d’autres provocations.

La soirée débat sur Dieudonné, organisée par … le Cercle du Libre Examen, un symbole de l’ULB. Ainsi que le Bureau Etudiant de Droit et le Cercle des Etudiants du Congo Kin.

Le Check-point était aussi tourné vers le conflit israélo-palestinien. Une réalité très simplifiée, voir caricaturale, (les gentils contre les méchants). N’empêche, cette simplification aberrante dans un contexte pourtant universitaire, et donc scientifique, amène forcément des réaction tout aussi fumantes (un « All Israeli are Bastards » criée à une étudiante juive, etc …). Les Israéliens, si mauvais, sont vite diabolisés. Les spectateurs ne font pas toujours preuve d’un grand discernement, pour un sujet aussi difficile, il faut être plus complet. Plus troublant, le moment choisit pour faire cette action: la pâque juive (Pessah), hasard ? Je n’en sais rien, mais propre à des interprétations diverses et variées.

Image du check-point. Cette action a été fort relayée dans les milieux d’extrême-gauche

En fait la grosse dérive vient du fait que le conflit israélo-palestinien dont on parle sans arrêt ne voit pas uniquement s’affronter les pro et antis. Quand les anti (israéliens) font des actions c’est l’UEJB* qui réagit, entendez l’Union des Etudiants Juifs de Belgique, qui s’approprie la représentation des Juifs de l’ULB (alors que bon nombre d’entre eux, dont moi-même ne partagent pas grand chose avec ce cercle étudiant). Certains membres de confession juive (et d’autres) jouent à un jeu dangereux en mélangeant antisémitisme et antisionisme, ils n’arrangent rien. Qu’un groupe religieux (le judaïsme) réagissent automatiquement à un débat politique (Israël), ça n’aide pas a clarifier la situation.

L’Union des Etudiants Juifs de Belgique, de tendance centre-droit et pro-Israël

Les pro-palestiniens les plus acharnés sont souvent des étudiants de confessions musulmanes, ils sont en tout cas représentés comme tels. L’un des assistants (que j’ai d’ailleurs eu en cours) dont on a le plus parlé et qui a franchement déconné lors de la soirée Dieudonné en est un bon exemple**. Au niveau de la réception, ça déraille vite en conflit judéo-musulman et le clivage gauche-droite n’arrange rien, ce n’est d’ailleurs pas sans importance que le prof démissionaire soit MR comme la plupart des Juifs qui ont dénoncés les divagations ULBéennes et que l’extrême-gauche soit à la base de beaucoup d’actions anti.

Alors de l’antisémitisme ? Il y a en a probablement mais je ne pense pas qu’il y ait plus qu’ailleurs. Je veux dire, je ne pense pas qu’il y ait une émission volontaire d’antisémitisme à grande échelle. Je ne pense pas non plus qu’il y a une évolution, mais c’est difficile à dire, en tant qu’étudiant, je ne suis que de passage à l’unif.

caricature absurde parue dans l’UBU qui traduit une impression de plus en plus partagée. Pas seulement dans la communauté juive.

Globalement, je pense que le problème est la remontée du communautarisme qui règne en maître et les autorités et les Cercles neutres qui paraissent absents. Ils semblent démunis face à ce communautarisme grandissant, ils ne réagissent pas ou peu, ils laissent faire. Vous savez, pour un job d’été je me suis un jour retrouvé dans une entreprise où le patron ne jouait pas son rôle. Il n’engueulait pas ceux qui déconnaient, il ne réglait pas les problèmes, il laissait faire. Le résultat était que tout le monde parlait dans le dos de tout le monde, les rumeurs naissaient aussi rapidement que les minutes ne passaient… Je pense sincèrement que la même chose se passe quand des groupes comme ceux que je viens d’évoquer pourrissent l’ambiance.

Ce texte est un peu brouillon, j’y ai passé un long moment et j’ai eu du mal à organiser mes idées, mais c’est comme ça que je le ressens.

Finissons à la Yoda : Le communautarisme mène à l’ignorance de l’autre, l’ignorance mène à la xénophobie, la xénophobie mène au racisme, le racisme mène à la haine qui mène au côté obscure de la force.

* petite précision : théoriquement l’UEJB n’est pas liée à l’ULB qui refuse les cercles religieux mais dans la pratique c’est pourtant bien le cas. Des étudiants musulmans ont contourné la règle en créant non pas le Cercle Musulman mais le Cercle Arabo-Européen … beaucoup d’hypocrisie donc.

** si vous cherchez des noms, allez voir ailleurs si j’y suis

Publicités
« antisémitisme » à l’ULB, perte de contrôle

11 réflexions sur “« antisémitisme » à l’ULB, perte de contrôle

  1. Marie dit :

    Je pense que vous avez bien cerné le problème qui est similaire à celui dont souffre notre démocratie aujourd’hui. Forte poussée des extrémismes, nationalismes et autres communautarismes risquant de briser le fragile équilibre d’un système de valeurs basé sur l’ouverture, la libre expression et la tolérance.

  2. D’un coté, j’ai envie de dire: bon débarras, un politicard en moins. De l’autre, ce fait confirme le noyautage de l’ULB par une extrême-gauche islamisante qui ne dit pas son nom. Bucella, Interfac, FEF, P$, … ont contaminé tous les organes de l’ULB. Tout ça mérite un bon coup de balais…

    L’ULB était autrefois une université libérale de franc-maçons, aujourd’hui même les loges sont infiltrées par les antisémites (UBU PAN en avait parlé il y a quelques mois).

      1. Ce n’est pas UBU PAN qui le dit mais un franc-maçon ! Lors d’une visite au Musée Juif de Bruxelles, un vieux monsieur lève la main et demande :

        – « Professeur Haarscher pourriez-vous nous expliquer pourquoi nous assistons, aujourd’hui, à une montée croissante de l’antisémitisme en Franc-Maçonnerie ?Je ne citerai pas de nom ! »

        … silence dans l’assemblée… des gens secouent la tête négativement… des Francs-Maçons sans doute…

        Le professeur va répondre, le Vieux le coupe:

        – « Je suis Franc-Maçon, je le sais ! »

        Visiblement et il y a de quoi, l’orateur est embarrassé.

        Au fait qui est Haarscher ? Est-il Franc-Maçon ou Juif ou les deux ? Il est tellement connu que l’on ne le présente plus. Il ne l’a pas précisé. Au fond, peu importe, c’est un académicien de l’ULB et de haute tenue. Il est là pour sa science. On peut compter avec son objectivité. La question l’a désarçonné.

        Lisez ceci: http://www.pereubu.be/wp-content/UBU_PDFs/UBUPAN-nr3439.pdf

      1. Youri dit :

        Vous savez, dès que certaines personnes sans jugement personnel répètent et amplifient ce qu’une presse populiste (et très, très à droite)publie, il ne font aussi que répéter la même chose.
        Vos diatribes contre le PS et Ecolo en deviennent assez dérisoires.
        Honni soit qui mal y pense …..

      2. Certaines personnes sans jugement personnel répètent et amplifient ce qu’une presse subsidiée gauchisante (impensable dans le nord du pays où la presse cartonne) publie. Votre acharnement à ne pas sortir du prêt à penser de cette presse est désolant pour notre pays.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s