Il n’y a pas de reconnaissance en Politique

Publicités
Il n’y a pas de reconnaissance en Politique

16 réflexions sur “Il n’y a pas de reconnaissance en Politique

  1. Youri dit :

    Cette guerre belge est une guerre économique et d’hégémonie d’une ethnie sur une autre.
    Le volet « linguistique » n’est que l’arbre qui cache la forêt.
    Peu de personnes osent préciser que si la Wallonie est (était !) en déclin économique, cela est aussi à cause de la Flandre qui, dès les années 60, a sciemment sous-financé le sud du pays au travers d’un état central dominé par les beste vrienden.
    Quant à la deuxième partie du débat, on voit bien ce jour comment la Flandre traite les minorités linguistiques au sein de BHV par exemple. En avoir quelques centaines de milliers de plus à gérer ne sera guère gênant: facilités linguistiques durant 10 ou 20 ans et ensuite la kyrielle de vexations classiques style wooncode par exemple.
    Redisons le encore une fois: à moins de croire que le Wallon est génétiquement un être inférieur, il n’y a strictement aucune raison de penser qu’il soit prédestiné à être plus pauvre et moins productif que n’importe quel autre Européen de l’ouest. Ce qui appauvrit la Wallonie, c’est la Belgique, et la Belgique, c’est les Flamands, brillamment secondés, il faut le reconnaître, par l’establishment politicien francophone kleptocratique qu’a généré le mortifère système belgo-flamand.

  2. Youri, on en a déjà discuté, mais vous ne précisez pas que les matières économiques sont régionalisées depuis les années 70 et que des mauvais choix stratégiques ont été effectués par nos élus politiques wallons qui ont leur part de responsabilité dans le taux de chômage de la Wallonie. Dans les années 90, le gouvernement wallon a reçu plein d’argent des fonds européens pour stimuler son économie et créer des emplois durables. Avez-vous un exemple concret où cet argent a été bien utilisé et rapporte encore des emplois en 2010? Au lieu d’utiliser cet argent de façon intelligente, on a d’abord fait plaisir aux uns et aux autres. Le meilleur exemple est le P.A.S.S. qui a été créé à Frameries pour faire plaisir au ministre Albert Liénard qui y habitait. On ne s’est pas demandé si créer un centre scientifique dans un espace aussi grand et peu adapté allait être rentable. Résultat : le P.A.S.S n’arrive pas à passer le cap des 100.000 visiteurs, ne vit que grâce aux écoles qui ont des tarifs préférentiels…et aux subsides de la région wallonne qui comble chaque année le déficit. On pourrait aussi parler des remparts de Binche qui ont été rénovés mais sans réflexion sur son utilisation touristique. Résultat : ces remparts n’ont créé aucun emploi. Il a fallu attendre le plan Marshall en 2005 (alors que le gouvernement wallon disposait de compétences économiques depuis les années 70!) pour avoir un réel plan d’ensemble économique cohérent qui investit l’argent prioritairement dans les secteurs modernes créateurs d’emplois et rend la Wallonie plus attractive pour les investisseurs étrangers. Maintenant, je crois que c’est enfin bien parti mais le gouvernement wallon aurait pu le faire beaucoup plus tôt (et cela n’a rien à voir avec les Flamands).

    Concernant votre dernier paragraphe, je ne suis pas sûr que la Belgique appauvrit la Wallonie. Au contraire, tant l’économie wallone que flamande a besoin de la marque « made in Belgium » pour faire connaître ses produits à l’étranger et augmenter ses exportations (à la limite, le gouvernement bruxellois a un avantage car Bruxelles est connu dans le monde entier, mais pas la Wallonie et la Flandre). Une mission économique belge menée par le prince Philippe et la princesse Mathilde est reçue par le chef de l’Etat et le premier ministre (y compris dans des grands pays comme la Chine ou l’Inde) et bénéficie d’une couverture médiatique. Par contre, une mission économique menée par un simple ministre régional du commerce extérieur n’est reçu que par son homologue et n’intéresse pas la presse locale. Ces missions permettent la signature de contrats et créent de l’emploi. Les participants y sont d’ailleurs de plus en plus nombreux, et ont besoin de cette marque « made in Belgium ».

    1. Youri dit :

      Quand et où ai-je écrit, avancé, sous-entendu que la gestion de la Wallonie a été de fait optimale ???
      Quand et où ???
      Cette gestion aléatoire s’est en effet ajoutée à un financement VOLONTAIREMENT étranglé par la Flandre. Je ne reviendrai pas sur les exemples multiples que je vous ai déjà signalés. Manifestement, vous avez la mémoire très sélective.
      Quant à la marque « belgium », je vous signale que tous les pays en ont une et n’ont pas vraiment besoin d’un prince pour la défendre. Libre à vous de croire le contraire.
      cependant, voyagez un peu en Wallonie et, si vous n’êtes pas aveugle (ou aveuglé) vous devriez vous apercevoir d’un changement certain qui n’est pas vraiment dû à Laurent ou Philippe de Saxe Cobourg.
      De récents chiffres nous apprenent que malgré la crise institutionnelle, le pays a renforcé son économie grâce particulièrement au dynamisme wallon.
      Mais rien que de citer ce dernier adjectif au détriment de « belge » vous crée tellement d’allergie que je préfère ne pas continuer à vous parler ce jour.

    2. Youri dit :

      A propos de la représentation économique wallonne à l’étranger, le journal « Le Soir » de ce 15 septembre nous gratifie d’une page entière (page 21 du journal papier) de commentaires sur le succès des visites d’entrepreneurs de la province de Luxembourg emmenés en Chine avec l’aide de l’AWEX.
      Nul besoin donc de monarques pour débloquer moultes contrats ou nouer nombreux contacts.

  3. 1) Quand je relis votre premier commentaire, vous ne faites qu’accuser la Flandre et l’Etat belge des maux de la Wallonie. Il est vrai qu’il est plus facile d’accuser les autres que de se remettre en question. Aussi j’ai voulu faire quelques précisions avec des exemples concrets de mauvaise gestion wallonne (où la Flandre n’avait rien à dire). Je n’ai pas perdu mon temps car vous parlez désormais d’une « gestion aléatoire », et je suis d’accord avec vous à ce sujet. Vous m’accusez d’avoir une mémoire sélective, mais je vous ai demandé un exemple concret où l’argent des fonds européens a été bien utilisé en Wallonie et rapporte encore des euros en 2010. Aucune réponse de votre part. Bref, ne trouvez-vous pas grave et triste que les millions donnés par l’Union Européenne dans les années 90 à la Wallonie pour se redresser n’ont servi à rien? Ah si, les remparts de Binche ont été restaurés…mais était-ce vraiment une priorité?

    2) Le groupe Sud Presse révèle ce week-end que le nouveau musée des Beaux-Arts de Mons, construit il y a seulement cinq ans grâce aux fonds du plan Phasing Out, a été mal construit et mal isolé. L’eau s’infiltre et on craint même pour les oeuvres d’art à cause de l’humidité. La Ville de Mons va devoir entreprendre d’importants travaux pour rénover ce musée de 5 ans (!) mais aussi une fontaine installée il y a 3 ans sur la grand-place et qui ne fonctionne pas. Les profs de l’école d’architecture montoise viennent montrer le musée à leurs élèves pour voir ce qu’il ne faut pas faire… Par ailleurs, les constructions des gares de Liège (en 2009) et Mons (prévu pour 2015) sont-elles vraiment utiles? Dans une région telle que la Wallonie, n’y a-t-il pas d’autres priorités que des dépenses de prestige pour faire plaisir aux élus? A nouveau une « gestion aléatoire », pour reprendre votre propre expression. Et les Flamands n’ont rien à voir là-dedans, je précise.

    3) Relisez mon commentaire précédent. J’y ai écrit que le plan Marshall lancé en 2005 était enfin le bon plan cohérent dont avait besoin la Wallonie, et je pense que le tandem Mourcourt-Demotte fait du bon boulot, mais malheureusement les Wallons préfèrent le gigolo de service Michel Daerden à ces deux ministres travailleurs mais trop réservés. Comment peut-on voter pour cet homme qui ridiculise à l’étranger la Wallonie et la Belgique? Lorsque vous me parlez du « changement certain », à quoi faites-vous allusion? Aux routes et autoroutes wallonnes…mais bon là, je vous charrie un peu.

    4) Concernant les missions économiques, je constate simplement que lorsqu’elle est emmenée par le couple princier, la délégation d’hommes d’affaires est reçue par le chef de l’Etat et le premier ministre (y compris dans de grands pays comme la Chine et l’Inde) et a droit à une grande couverture médiatique de la presse locale. Lorsque c’est le ministre régional du Commerce Extérieur, il est reçu par son homologue et cela n’a aucun écho. Vous serez d’accord avec moi pour reconnaître que Bruxelles et la Belgique sont plus connues dans le monde que la Flandre et la Wallonie. Aussi la marque « made in Belgium » est une valeur ajoutée pour nos entreprises et exportations. La meilleure preuve est que dans les salons internationaux, nos trois régions présentent chacune leur stand mais s’arrange pour être côte à côte dans un grand stand aux couleurs de la Belgique.

    5) Concernant votre dernier paragraphe, vous êtes bien placé pour savoir que je mets en valeur, depuis bientôt quatre ans sur mon blog, notre patrimoine, nos artistes et nos écrivains, et pas nécessairement ceux qui sont médiatisés. Si tout le monde agissait de même à sa petite échelle, la Wallonie irait beaucoup mieux. Se plaindre ou accuser les autres, c’est facile mais cela n’apporte rien de constructif. Pourquoi ne créez-vous pas un blog sur le dynamisme wallon dont vous parlez?

    1. D’accord avec le petit belge. D’ailleurs, le mouvement wallon n’a jamais été vraiment puissant, quoi de plus normal quand on sait que les wallons n’ont pas vraiment de quoi être fiers de leur région.

    2. Youri dit :

      Petit Belge, merci pour cette réponse à laquelle je vais m’employer à répondre de manière structurée.

      1/ En accusant la Flandre, j’accuse en fait la structure belge. Une majorité de personnes « différentes » d’une minorité d’autres = la Belgïe-que. Il est normal que la Flandre tire les marrons du feu à son avantage et donc au détriment des Francophones. C’est humain. On ne leur reproche rien mais on dénonce la structure qui fait que la Wallonie et Bruxelles sont déconsidérés au sein d’un état belgo flamand. Transposez le belgium au Rwanda ou en Yougoslavie et il y aurait déjç eu des morts. Aucune différence si ce n’est que nous ne sommes pas des « sanguins ».

      Je n’ai pas la liste les attributions des fonds européens. En cherchant, vous devriez la trouver et je suppose qu’outre les remparts de Binche et le Pass sur lesquels vous faites une fixation (on dirait BFE), il y a du y avoir quelques fonds utilisés utilement. La Wallonie se redresse, vous en convenez et ça ne date pas de l’ère Demotte qui n’a fait qu’amplifier le phénomène.
      AU fait, il faudrait que vous montriez du doigt le GP de Pelgique de Francorchamps déficitaire chaque année et qui, uniquement sur le compte des contribuables wallons, participe à la grandeur sans cesse croissante de la Belgique à l’étranger.

      2/ Ah oui, c’est bien triste pour ce musée montois. La faute à Di Rupo ? Je suppose qu’on pourra demander des dommages à l’architecte et à l’entrepreneur. Ce genre de défaut peut arriver à n’importe quel particulier aussi.
      Je suppose que les profs d’architecture continuent aussi à parler de « bruxellisation » en ce qui concerne l’exemple à ne pas suivre en matière de rénovation urbaine. Pour rappel, Brxl a été défigurée essentiellement entre 1950 et 1970, époque de l’état unitaire.
      Quant à la gare de Liège et la future de Mons, j’ai lu en effet que certains trouvent la dépense grandiose et inappropriée. Ce fut la même réaction en France sous François Mitterrand à propos du Grand Louvre, de la Grande Bibliothèque, de la Grande Arche, …. A croire qu’un peuple ne peut plus se moderniser et laisser un héritage aux générations futures.

      3/ L’image de Michel Daerden n’est sans doute pas celle qu’on attend d’un homme d’état. A chacun ses guignols de l’info finalement. Ceci dit, dans ses dossiers, j’attends encore celui qui le prendra en défaut. Vous faites bien de signaler que Demotte et consorts fait du bon travail. Je rappelle que le PS n’a jamais été seul à gouverner la Wallonie. Quant aux routes et autoroutes, il est vrai qu’elles pourraient être meilleures et c’est à se demander où passe le fric. Ca ira mieux quand nous serons adossés à la France et qu’on mettra des péages en wallonie. Non, ici je vous charrie aussi.
      Je me permets de vous signaler ici que je n’a JAMAIS voté socialiste. Etonnant n’est-ce pas ?
      Et je vous reproche de faire partie de ceux qui stigmatisent les choses wallonnes et de ce fait vous participez à sa stagnation. En fait, je crois que vous écoutez trop ce qui se dit en flandre et qui a été répercuté à des fins électoralistes par un certain parti de droite en Wallonie pour ne pas le nommer le MR. Je vous crois assez intelligent (pas comme d’autre) pour faire preuve de discenement néanmoins mais je pense que la faculté de réfléchir des Wallons a été corrompue par un discours de propagande. Il n’y a qu’à lire les envolées vomissantes de BFE sur les Fêtes de Wallonie pour comprendre ce que je disais 3 lignes plus haut.

      4/ No comment. on en a déjà discuté. Quand je vois le nombre de boîtes étrangères qui s’installent en Wallonie, je me dis que nos Ministres ne font pas du si mauvais rabattage que cela et que prétender que la bonne santé économique éventuelle est due au roy, à sa femme et au petit prince, c’est finalement assez commode pour leur trouver encore un rôle à jouer.
      J’aimerais vous conter une anecdote. Fin des années 60, la firme Caterpillar s’est installée à Gosselies. A l’époque, toutes les grosses enterprises étrangères de ce type s’installaient en Flandre (Ford, Volvo, ….).
      La personne chargée de recevoir les délégations économiques étrangères et leur trouver un terrain pour investir chez nous était un attaché de cabinet flamand (l’histoire ne m’a pas appris son nom qui a du s’oublier d’ailleurs). Ce bonhomme, flamand rabique désignait systématiquement des terres flamandes à ses interlocuteurs. Quand les gens de Caterpillar ont débarqué, le bonhomme en question était cloué au lit avec 40° de fièvre et c’est son adjoint, wallon celui-là qui a véhiculé les Américains en leur proposant Gosselies et la proximité immédiate de l’autoroute de Wallonie. L’histoire ne dira pas non plus ce qu’il est advenu de ce fonctionnaire ni s’il a eu de l’avancement. J’en doute. Caterpillar Gosselies: plus grosse usine mondiale du groupe après celle aux USA.
      A quoi, dans votre pays de cocagne, les choses sont-elles dues !!!!

      5/ Votre blogue est très bien documenté en effet. Je ne l’ai jamais nié. Un rien « gangnan belgique » mais c’est le but.
      Oui, oui, j’ai déjà pensé à créer un blogue mais quand je fais les choses, je veux qu’elles soient bien faites. Il me manquerait le temps pour me documenter et faire les choses correctement. 44 heures de travail par jour m’en empêchent et je participe donc à la blogosphère durant mes heures de pause professionnelles et de soirées.
      Quand je serai retraité sans doute. A moins que je ne devienne chômeur ce qui ne serait de toute façon pas un gage de qualité pour les sujets proposés. Mais là je m’égare…..

  4. belgo3 dit :

    Youri et Petit Belge, je pense que vous ne vous posez pas la bonne question.
    Savoir si la Wallonie fonctionne mieux depuis la fin de la Belgique unitaire et fonctionnerait mieux avec la fin de la Belgique est absurde.

    @Petit Belge et Youri La Wallonie s’est enrichie tout au long du 19 et du 20ème. C’est la crise de la sidérurgie qui a terminé tout ça et la Belgique ou le mouvement wallon n’ont pas grand chose à voir là-dedans, la création de la communauté européenne du charbon et de l’acier puis la concurrence extra-européenne en est la véritable cause. Les dirigeants wallons n’ont peut-être (sûrement même) pas bien jouer mais toute une série de région ont souffert de la même manière : le nord de l’Angleterre ne se relève que depuis quelques années par exemple, et la différence avec le sud est énorme. Si la Belgique n’avait pas existé à ce moment là, le résultat aurait été le même.

    @Youri : Les dirigeants wallons ont fait preuve (et font toujours) du même sous-régionalisme que les flamands non ? Que pensez de Liège 2015 ?

    1. Youri dit :

      Toutes les économies basées sur l’industrie lourde (charbon et acier) ont effectivement souffert. Mon père était ingénieur des mines (Mons) et travaillait dans la sidérurgie carolo. C’est dire si j’en connais un peu sur le sujet.
      La fin de l’exploitation minière et la mondialisation ont eu raison de l’économie de ces grands bassins (wallons mais aussi lorrains, nordistes et en Angleterre en effet). Je me rappelle une réflexion que papa m’a faite au tout début des années 70 lorsque les premières automobile made in Japan sont arrivées en Europe à un prix défiant la concurrence. C’est la mode de rouler japonais mais mes ouvriers sont en train de scier la branche sur laquelle ils sont assis en achetant de l’acier asiatique plutôt que de l’européen….
      Les grands patrons de ces industries, grands patrons qui ne votaient pas spécialement socialiste (soit dit en passant) n’ont pas pu se reconvertir à temps.
      Que sont aussi devenus les ACEC concurents directs de Philips à cette époque ?
      Seules les industries verrières existent encore.
      De surcroît, cette crise intervenait alors que la querelle communautaire avait commencé. L’état et ses finances étaient encore unitaires .Et quand on daignait donner quelques FB à Liège et Charleroy, l’état déjà belgo-flamand s’en octroyait plus que l’équivalent pour créer Sidmar, fleuron sidérurgique à Gand, nouveau concurrent direct de la Wallonie. Cherchez l’inepsie !!! Avez-vous lu Michel Quévit et ses analyses. Ces exemples sont légions.
      Je dénonce donc ici une sorte d’aveuglement qui consiste à mettre en évidence les réussites belges et à montrer du doigt ce que vous pensez être des échecs régionaux.
      Je ne veux pas désigner un bon et un méchant comme vous voulez le croire. Je veux dénoncer un système vicieux basé sur une concurrence malsaine entre deux ethnies aux moeurs, à la culture différents. Tout cela est si humain tout compte fait : hégémonie d’une ethnie sur une autre . Le pouvoir et le fric au plus puissant, aux plus nombreux.
      La Flandre pense donc faire comme il faut. Je ne lui reproche rien car à sa place je ferais pareil. Horreur, malheur: conditionné par cette idée de pouvoir et de fric, j’aurais sans doute voté NVA aussi.

      Enfin je déplore comme vous la querelle entre Liège et Mons. Petit Belge qui vomit les socialistes y voit une magouille de Di Rupo. Si c’était Liège 2015 qui avait été choisi, ç’aurait sans doute été une magouille de Daerden.
      Plus prosaïquement, chaque ville ou sous-région a le droit d’être fière de son environnement immédiat. Cela se remarque chaque semaine sur les stades de football (fort comparables aux jeux du cirques organisés pour palire au bon peuple en d’autres époques).
      Et pourquoi pas Mons au fait ? Pourquoi ? Mons est aussi une ville d’histoire comme Liège, Tournai ou Namur. Je ne vois pas au nom quel ostracisme pourrait la priver automatiquement de cette opportunité à se faire connaître en bien.
      Avez-vous visité Lille depuis qu’elle a été capitale culturelle il y a quelques années ?

      1. belgo3 dit :

        -La concurrence malsaine existe partout en Europe, devons-nous nous séparer de l’UE ? et la fin de la Belgique ne va surement pas la calmer. A moins de créer une nouvelle société marxisto-communiste (et encore), c’est inévitable, ça n’a rien avoir avec les différences entre wallons et flamands. Il existerait de la concurrence entre une province de Liège indépendante (ou fortement régionalisée) et une province de Namur du même genre. Le Limbourg à souffert de la crise, le port d’Anvers a participé aux grèves de 60 … rien n’est aussi évident que ce que la télé et Le Soir disent

        -Au sujet de Liège 2015 : le problème n’est pas que Mons aie été choisi, le problème est que Liège n’est pas été retenu du tout à cause d’un arrangement entre les deux bourgmestres. Je ne met pas en cause le jury, il n’y avait qu’une seule candi sur la table.

      2. belgo3 dit :

        ps : oui, j’ai visité Lille il y a quelques années, très belle ville en effet et les Lillois sont charmants

      3. Youri dit :

        Belgo 3 a dit :
         » Il existerait de la concurrence entre une province de Liège indépendante (ou fortement régionalisée) et une province de Namur du même genre. »

        Vous biaisez le raisonnement.
        La fait qu’il y ait eu une saine concurrence entre Mons et Liège vous fait écrire n’importe quoi.
        Vous devriez vous connecter sans a-priori sur les faits wallons en faisant abstraction, si c’est possible, de toute pollution mentale flamingande.
        Quant à retourner au Duché de Namur et à la Principauté de Liège, n’oubliez pas non plus a guerre bien connue et légendaire entre les habitants de Wanfercée-Baulet et ceux de Farciennes.

  5. Réponse à Belgo3 : tout à fait d’accord avec toi ; tu as bien raison de rappeler que la crise de la sidérurgie et la fin des charbonnages ont modifié complètement notre économie. Et du côté wallon, on a mis plus de temps qu’en Flandre pour comprendre qu’il fallait investir dans des secteurs porteurs d’avenir. Youri et moi avons débattu de l’économie, mais tu cites un bon exemple de la mauvaise gestion francophone dans le domaine culturel : il y avait un vrai soutien populaire autour de Liège 2015 mais nos responsables politiques ont soutenu Mons 2015 pour faire plaisir à Elio Di Rupo. Bref, ce que je veux essayer de faire comprendre à Youri, c’est qu’avant d’accuser la Flandre de tous nos maux (et tu as raison de signaler que le problème rencontré par la Wallonie à partir des années 60 dépassait le cadre de nos frontières), il faut d’abord se remettre en question et reconnaître nos erreurs du passé. Mais c’est vrai que même si le chômage ne baisse malheureusement pas en Wallonie, des bonnes choses ont été votées ces dernières années, comme le plan Marshall ou le code de démocratie locale.

    1. Youri dit :

      J’ai répondu à Belgo 3 sur le sujet économique et sur votre allergie à voir se réaliser Mons 2015.
      Mais il me plait quand même de vous demander à vous qui êtes si prompt à dénoncer du gaspillage (régional wallon évidemment et uniquement) , comment vous allez réagir si la candidature belgo-néerlandaise pour je ne sais quel Mondial est retenue ?
      Car le fric injecté dans pareil cirque sera bien plus important que celui qui a été dépensé pour refaire les remparts de Binche et le Pass de Frameries réunis. (au fait, c’est quoi cette fixation contre tout ce qui se fait en Borinage et dans le Centre ?)
      Comment réagissez-vous aussi au cirque Formule 1 et au gaspillage éhonté de deniers publics pour épurer les dettes que pareille manifestation encaisse chaque année ?
      Vitrine de la Belgique sans doute ? Sur le plus beau circuit du monde sans doute ?Et pourquoi en ce dernier cas uniquement payé par les deniers wallons ? Car tous les partis politiques (même Ecolo qui renient de manière peu élégante leurs engagements d’il y a 10 ans) soutiennent pareilles manifestations sportives qui coûtent plus qu’elles ne rapportent. (Voir les chiffres de l’Euro 2000 pour vous en convaincre).

      Petit Belge, je vous re-re-repose une question restée sans réponse : quand ai-je dit que la Wallonie avait toujours été un modèle de gestion ? Quand ? J’ose vous rappeler que le PS qui vous donne de l’urticaire surtout s’il est montois (jamais voté pour eux, rappelez-vous) n’a jamais eu la majorité absolue à la Région. Si je me trompe, on a même eu droit à ce bon Kubla tout un temps à l’économie plus fort à démonter les autres qu’à réaliser lui-même.

      En ce qui concerne le chômage, je suis récemment tombé sur les chiffres (*) d’inactivité professionnelle à Brxl, en Flandre et en Wallonie. Toutes proportions gardées, ces chiffres sont identiques voire plus importants en % en Flandre . il se fait que la région du nord camoufle des résultats identiques en pré-pensionnant à tour de bras. Ces pré-pensionnés sont payés par la même caisse que les chômeurs pourtant.
      Je vous retourne la réflexion: avant de croire que la Flandre est un modèle de gestion (au fait Leernaut et Hauspie soutenus par Dehaene, ça vous rappelle quelque chose ? Le smeerpijp soutenu par Maertens aussi ?) que l’univers nous envie, il faut regarder TOUS les chiffres et éviter de passer sous silence ceux qui ne conviennent pas à son raisonnement surtout si ce dernier sert une cause partisane: the Belgium forever.
      L’ennui est que ce dernier postulat est mortifère pour la Wallonie et Bruxelles. Même nos éminences politiques l’ont constaté eux qui ne veulent plus rien lâcher dans les négociations institutionnelles au risque d’appauvrir encore plus les Francophones.
      Vous n’allez pas leur reprocher quand même Petit Belge ?
      Dites-moi.
      Rassurez-moi.
      Pas à ce point ?

      (*) j’essaierai de retrouver ces sources et ne manquerai pas de vous les fournir avec plaisir même s’il vous est loisible de vous rendre sur des sites économiques neutres évidemment et de faire quelques simples additions.

  6. Réponse à Youri : je n’ai rien contre le parti socialiste et j’ai un avis trop nuancé pour dire qu’un parti est meilleur que les autres. Si vous relisez mes commentaires ci-dessus, vous verrez que j’ai défendu le travail des ministres socialistes Mourcourt et Demotte, et que j’ai critiqué l’ancien ministre PSC Albert Liénard (à qui on a offert le P.A.S.S. à Frameries pour sa retraite) et Michel Daerden. Je ne suis pas contre Elio Di Rupo et Mons 2015, mais alors que le dossier montois était porté à bout de bras par son bourgmestre, Liège réunissait plus de 20.000 signatures et provoquait un engouement populaire. Il n’y a eu aucun débat entre les deux villes, le bourgmestre Willy Demeyer s’est incliné devant son président de parti et n’a présenté aucun projet. Maintenant, je souhaite beaucoup de succès à Mons 2015 mais je comprends la frustration des Liégeois.

    De façon générale, je pense qu’il faut d’abord entretenir ce qui existe avant de se lancer dans des nouveaux projets très coûteux. Je suis contre les nouvelles gares de Liège et Mons, car je pense qu’il était préférable de restaurer auparavant les nombreuses gares (et pas uniquement celles des villes) qui sont dans un triste état. Le Grand Prix de Formule 1, il existe et il coûte de l’argent mais c’est vrai que c’est une belle carte de visite pour notre pays, et cela a des retombées économiques positives pour la province de Liège. Par contre, je ne crois pas beaucoup à la Coupe du Monde 2018 et je ne vois pas très bien comment on financerait les nouveaux stades.

    Et, bien entendu, qu’il y a également des problèmes de gestion en Flandre mais aussi en France. Ce qui m’a dérangé dans votre premier commentaire, c’est que vous accusez les Flamands du déclin économique wallon, sans parler de la crise sidérurgique ou des problèmes de gestion wallons. Maintenant, tout est dit. A chacun de se faire sa propre opinion…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s