Les journaux télévisés flamands donnent une image biaisée des francophones

un article très intéressant du site néerlandophone De Wereld Morgen qui reprend les résultats d’une étude de l’université d’Anvers et de Leuven (Julie De Smedt, Marc Hooghe en Stefaan Walgrave van het Electronisch Nieuwsarchief van de Universiteit Antwerpen en KU Leuven) :

L’article souligne d’abord le fait que les politiciens fédéraux francophones apparaissent rarement à la télévision flamande et singulièrement au journal télévisé de la VRT.

Slechts één op vier federale ministers die in de Vlaamse tv-journaals aan bod komen, is Franstalig (…) Slechts 21 procent van de federale politici die aan bod komen is Franstalig. Nochtans is de helft van de federale ministers Franstalig.

C’est surtout l’opposition francophone qui est complètement niée, ce qui a pour conséquence selon moi de faire croire à l’opinion flamande qu’il n’existe qu’un seul bloc francophone monochrome, et je pense que c’est pareil dans l’autre sens.

« Het normale spel tussen regering en oppositie in Franstalig België komt nauwelijks in de Vlaamse media aan bod maar toch bestaat er aan Franstalige zijde evenveel verdeeldheid als aan Nederlandstalige zijde. Het beeld dat zo over de Franstaligen wordt gecreëerd, suggereert dat het politieke bestel aan Franstalige kant meer homogeen is dan aan Vlaamse zijde. Er zijn aan Franstalige kant alleen regeringspartijen en geen oppositie. Het is niet ondenkbaar dat dit bijdraagt tot de idee dat de hele Franstalige politiek een front is en dat alle Franstalige politici in wezen hetzelfde willen”, aldus de onderzoekers. »

Les conséquences sont évidentes selon les chercheurs : l’image biaisée que donne le journal de la VRT du monde politique francophone donne l’impression de « Vervreemden » qu’on peut traduire par « rendre étranger ». L’article termine sur une note positive, les médias francophones font plus d’effort pour aller de l’autre côté de la frontière de bambous.

De Franstalige media besteden bijvoorbeeld meer aandacht aan de Nederlandstalige politici dan omgekeerd. Het is dus geen normale tendens om alleen aandacht te geven aan politici uit de eigen regio.

Source: http://www.dewereldmorgen.be/artikels/2010/09/08/vlaamse-tv-journaals-bieden-vervormd-beeld-van-belgische-federale-politiek
Et l’étude elle-même : http://www.nieuwsarchief.be/docs/Nieuwsmonitor_1.pdf

Publicités
Les journaux télévisés flamands donnent une image biaisée des francophones

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s